Programme 2024



/ LIMOUX /


XXVe ÉDITION
DU JEUDI 25 JUILLET AU SAMEDI 3 AOÛT 2024

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

LIMOUX / Château de Flandry


/ 25 & 27 JUILLET À 21h30


LECTURE SPECTACLE / KATTE / LA TRAGÉDIE DE L’AMANT DU PRINCE DE PRUSSE

De Jean-Marie Besset

Mise en espace Anne Bouvier
Musique (flûte) Emeline Pont
Costumes Laurence Cucchiarini

Avec Béatrice Agenin (la Reine), Jean-Pierre Bouvier (le Roi), Jérémy Gillet (le prince Frédéric), Philippe Girard (Le ministre Seckendorff), Marion Lahmer (la princesse Mine), Tom Mercier (l'officier von Katte), Jérôme Prigent (le pasteur Muller), Claude Hortala (major Schack), Lilian Hebert (garde du Roi)

Les choses ne pouvaient que mal aller entre un père qui ne s’intéressait qu’à la guerre et à la chasse, et un fils musicien, féru de littérature française.

Royaume de Prusse, 1730. Le roi-soldat Frédéric-Guillaume surprend l’impensable : une complicité interdite entre son fils Frédéric, le prince héritier, et l’officier Hans-Hermann von Katte, lieutenant des gens d’armes de la garde royale. L’ire du souverain est terrible. Des têtes tomberont. L’Europe entière tente d’intervenir dans cette crise intime entre un père et un fils, qui menace l’ordre politique du continent.

Sur ce sujet historique, Besset s’essaie à renouer avec la grande tradition du théâtre classique français de la tragédie en 5 actes et en alexandrins.

« Katte est une prouesse extraordinaire. (...) La pièce ressuscite l’autorité et la dignité, l’intensité et l’élégance de Racine. Ça ne ressemble à rien de ce que je connais dans le théâtre moderne. »

Michael Frayn, lettre à l’auteur 23/10/23

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

LIMOUX / Château de Flandry


/ 28 JUILLET À 21h30


SPECTACLE / KESSEL / LA LIBERTÉ À TOUT PRIX

Texte, mise en scène et musique de Mathieu Rannou

Avec Franck Desmedt

Décor Franck Desmedt, costumes Virginie H, lumière Laurent Béal

Joseph Kessel, écrivain, grand reporter, aventurier, homme de la nuit, résistant et académicien français a traversé le XXe siècle, et en a été l’infatigable observateur. Explorateur du monde et de la nature humaine, témoin de son temps, il avait une soif de vivre (et de boire) inextinguible. Le spectacle ressuscite en un tour de force d’interprétation cette existence hors du commun.

Franck Desmedt est nommé aux Molières 2024 dans la catégorie Seul en scène.

« Cet art du conte et de l’incarnation conjugués produit une fascinante déflagration sur les scènes. Flamboyant. Il y a une magie Franck Desmedt. »

TÉLÉRAMA TTT
« Mathieu Rannou tranche dans l’épaisseur de la vie foisonnante de Kessel en un récit qui passionne de bout en bout. (...) Franck Desmedt se glisse avec autant d’aisance dans tous les personnages, de Kessel lui-même à Pierre Lazareff, d’Henry de Monfreid à Humphrey Bogart. C’est admirable. Bravo ! »

MARIE-CÉLINE NIVIÈRE L’ŒIL D’OLIVIER

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

LIMOUX / Château de Flandry


/ 31 JUILLET À 21h30


SPECTACLE / ISMÈNE

De Carole Fréchette

Mise en scène Marion Coutarel

Avec Mama Prassinos

Scénographie Aneymone Wilhelm, lumières Marie Robert

Dans la tragédie de Sophocle (441 av.JC), deux femmes, Antigone et Ismène, sont liées par la famille, le destin, la tragédie, et pourtant semblent à l’opposé l’une de l’autre. Antigone choisit la mort, Ismène la vie. Existerait-t-il une autre sorte d’héroïsme à côté de celui de l’héroïne agissante qui se dresse contre la loi et l’ordre ? Carole Fréchette, la talentueuse dramaturge québécoise que NAVA accompagne depuis le début (Le Collier d’Hélène, Je pense à Yu), pose ici la question d’une résistance réflexive (passive ?) à côté de l’action d’éclat. Son Ismène résonne parce qu’il n’est jamais simple d’agir selon ses convictions, et qu’il existe peut-être un autre chemin pour dire non.

« Vibrante, profondément humaine, Mama Prassinos emporte le public en marge de cette Thèbes fantasmée depuis longtemps disparue. Un spectacle tout simple, qui fonctionne à merveille ! »

L’ŒIL D’OLIVIER

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

LIMOUX / Château de Flandry


/ 1 AOÛT À 21h30


SPECTACLE / DE GAULLE APPARAÎT EN SONGE À EMMANUEL MACRON

De Jean-Marie Besset

Mise en espace Lionel Courtot

Avec Stéphane Dausse et Nicolas Vial

Un petit salon au Palais de l’Élysée, dans l’aile est du rez-de-chaussée, en allant vers les appartements particuliers. Quatre marches d’un petit escalier y descendent. Banquette en velours. Style années 50, très gaullien. La nuit. Le Président Macron parait à la porte, en pyjama, robe de chambre, un livre à la main. Il descend les marches. S’installe dans un fauteuil. Allume une lampe. Se met à lire. Dort-il ? Apparaît dans l’ombre le fantôme du général de Gaulle :
« - Alors c’est vous, le jeune Président ?
- Mon Général
- Vous souriez ?
- Jeune, je l’étais quand les Français m’ont élu, la première fois.
- Vous semblez bien adolescent, dans ce palais, dont l’emphase sied mieux à des hommes d’une certaine trempe.
- N’en croyez rien. Je vieillis à un rythme de chien.
- Qu’est-ce à dire ?
- Chaque an qui passe en paraît sept.
- Moi, jeune, je ne le fus jamais. Et quand les Français se sont enfin décidés à m’élire, j’avais plus de 70 ans ! (...) »

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

LIMOUX / Château de Flandry


/ 2 AOÛT À 21h30


LECTURE CONCERT / VIVE L’AMOUR !

Un spectacle imaginé et interprété par Julie Depardieu, récitante

Juliette Hurel, flûte

Hélène Couvert, piano

Après le succès de Misia Sert, reine de Paris, les trois artistes proposent une nouvelle création Vive l’amour !, voyage original où dialoguent lettres d’amour et compositions musicales. On connait la passion entre Clara et Robert Schumann, George Sand et Frédéric Chopin, Marie d’Agoult et Franz Liszt, mais sait-on que Mozart écrivait jusqu’à deux fois par jour à sa femme Constance ? que Beethoven eut une aventure avec une femme restée inconnue de ses proches ? Sans oublier les confidences étonnantes d’Alma Mahler, de Fauré, de Brahms, et bien d’autres.

« L’éclat de la virtuosité musicale de Juliette Hurel et Hélène Couvert, la force d’interprétation de Julie Depardieu : un spectacle total qui ne peut laisser indifférent. »

LE MONDE

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

LIMOUX / Château de Flandry


/ 3 AOÛT À 21h30


LECTURE SPECTACLE / L'ANNÉE DE LA PENSÉE MAGIQUE

De Joan Didion

Traduction de Jean-Marie Besset

Direction Gilbert Desveaux

Avec Martine Chevallier

Scénographie d’Emmanuelle Roy, Lumières de Jacques Rouveyrollis, Musique de Béatrice Thiriet

« Le 30 décembre 2003, je rentrais à la maison vers cinq heures et quart de l’après-midi. Quelques instants plus tard, mon mari s’effondrait à table et quelques heures après, nous étions à l’hôpital. » Dans L’année de la pensée magique, Joan Didion retrace le long et douloureux chemin du deuil après la mort de son mari. Le texte, acéré et pudique, mêle la précision journalistique et l’écriture littéraire, traquant les mécanismes de défense et de survie qui est en chacun de nous.

« Joan Didion s’est attaquée frontalement au deuil avec un courage et une obstination inouïs. Vendu à des centaines de milliers d’exemplaires aux Etats-Unis, récompensé par le National Book Award (la plus prisée des distinctions littéraires américaines), ce livre est une exploration minutieuse, presque maniaque et tout à fait saisissante, du monde parallèle où vivent ceux qui ont perdu un proche. »

LE MONDE

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////